Água Santa laisse Prass Palmeiras “totalement dévasté” : découvrez les coulisses d’un embarras qui pourrait empirer !





La défaite historique de Palmeiras contre Água Santa en 2016

Sommaire:

La défaite historique de Palmeiras contre Água Santa en 2016

Introduction

Pendant les sept années où il a porté la chemise du palmiers, Fernando Pras il a vécu des moments magiques et d’autres que lui et la plupart des supporters du club auraient aimé ne jamais vivre. L’un de ces « cauchemars » s’est produit le 27 mars 2016. A cette occasion, à Presidente Prudente, Palmeiras a subi l’un des plus grands embarras de toute son histoire lorsqu’il a été battu par 4 à 1 pour le eau bénitede Diadema, qui était à l’époque dans la zone de relégation de Championnat pauliste.

Un match mémorable pour de mauvaises raisons

Gardien principal de Verdão ce jour-là et témoin oculaire de l’histoire, Prass a raconté en détail ce qu’il a vécu sur le terrain, les impressions de la déroute, ce que c’était que d’absorber l’impact des charges et une autre crise au club. « Il y a des matchs qui se passent bien. Il y avait celui contre le Chapelet centraldéjà libérateurson n’a rien joué et on a gagné par 2 à 0. En 2014, contre croisière, à Mineirão, ils sont venus d’une séquence de 5 à 0, 6 à 0 et nous avons égalisé 1 à 1 dans un jeu absurde. Egídio sauve encore un but en haut de la ligne… », a-t-il commencé. « C’est difficile à dire. J’ai eu le match avec le Mirasol que j’étais aussi (souffri par 6 à 2 en 2013). Ça commence mal. L’équipe entre dans une spirale de manque de confiance, et l’autre côté a une journée où tout s’arrange. Sur le terrain, nous avons vu que, malgré tous nos efforts, il n’y avait aucun moyen ». Fernando Prass regrette la défaite subie par Palmeiras contre Água Santa en duel pour le championnat Paulista 2016 César Greco / Fotoarena Palmeiras a vécu un moment incertain dans l’État. Après un mauvais début d’année sous les ordres de Marcelo Oliveira, Alviverde change de cap, retire l’entraîneur champion de la Coupe du Brésil en 2015 et mise sur Cuca. Cependant, le début des travaux n’a pas été bon. Au total, il y a eu trois défaites consécutives lors des trois premiers engagements de l’entraîneur en charge de l’équipe, et la pression pour une amélioration immédiate n’a fait qu’augmenter. De l’autre côté, il y avait Água Santa, qui occupait la zone de relégation de Paulistão et avait embauché Marcio Bittencourt comme nouvel entraîneur juste un jour avant le match fatidique à Presidente Prudente. Sur le terrain, l’équipe de Diadema a dominé le match de bout en bout et a ouvert le score à la 35e minute. Verdão a égalisé avec un penalty en première mi-temps. Mais, dans la minute suivante, Água Santa a fait 2 à 1 et, dans le temps supplémentaire, il est passé à 3 à 1. En seconde période, face à un Palmeiras assommé, Neptune est passé à 4 à 1, score qui a défini la confrontation. « Ça peut toujours empirer. C’est un jeu qui vous laisse complètement dévasté. C’est un jeu inhabituel. C’était bien en deçà de nos capacités et on savait que la pression arrivait, l’entraîneur avait changé… il y a des moments dans le football où il est très difficile de trouver une réponse. Il perd des nuits de sommeil à essayer de trouver des faits qui le justifient », a expliqué Prass.

En savoir plus en pronos :  Le PSG prêt à affronter Al-Nassr et organise un match épique entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi qui fait le buzz

Les conséquences de la défaite

Le gardien, qui des années auparavant avait joué dans un Série B avec le maillot Palmeiras et a également connu d’autres défaites et moments désespérés pour l’équipe de São Paulo, il a déclaré qu’il avait une idée exacte de l’ampleur de la pression à laquelle il serait confronté, principalement en raison des attentes des fans pour l’année. « J’ai eu la dimension de ce qui s’est passé parce que j’étais sur le terrain contre Mirasol. Et, en 2015, il y avait aussi un match contre Chapecoense (5-1 pour le Championnat du Brésil), moi aussi (rires) ». « Il y a de bonnes histoires, mais il y a aussi de mauvaises histoires. C’est juste qu’on ne compte que les bons. J’avais une idée de la charge qui viendrait. D’autant plus qu’à partir de 2015, le club avait une nouvelle perspective. Tout ce qui s’est passé a apporté un nouvel objectif, et les fans attendaient plus de nous ». Prass raconte les coulisses de la déclaration de Cuca selon laquelle Palmeiras serait champion du Brésil en 2016 : « Il ne nous a rien dit » Fernando Prass dit que l’entraîneur voulait détourner l’attention de la déroute subie Fait intéressant, malgré l’embarras et la déroute subis, Palmeiras a tourné la clé et récupéré dans l’État, atteignant les demi-finales, lorsqu’il a été éliminé par Santosaux tirs au but, à Vila Belmiro. Peu de temps après la disqualification, Cuca s’est adressé à la presse et a fait une déclaration, à l’époque, quelque peu controversée et qui s’est répercutée tout au long de la saison 2016. « C’est mauvais, mais Palmeiras part d’une manière honorable. Des défaites, on sort avec le meilleur résultat possible. Battons-nous, soyons champions ». « Faisons tout correctement, en commençant par demain. Palmeiras sort de la meilleure façon possible, s’il y a une meilleure façon. Avec honneur, dignité, dans un championnat irrégulier. On repart la tête haute. Allons chercher le Brésilien », a déclaré l’entraîneur. À ESPNFernando Prass a plaisanté : « Je ne pense même pas qu’il ait été si ferme sur ce qu’il disait à ce moment-là (rires). Je pense qu’il a dit cela plus pour motiver le groupe et essayer de nous mobiliser d’une manière ou d’une autre ». La prémonition du technicien a fonctionné. Des mois après le massacre d’Água Santa, Palmeiras a brisé un tabou de 21 ans sans titres brésiliens et a remporté le concours de points consécutifs. Le match pour le titre était contre Chapecoense, dans une victoire 1-0, à Allianz Parque.

En savoir plus en pronos :  Elliott Investment Management sur le point de s'emparer de Manchester United : Une annonce sensationnelle qui va vous captiver !

Conclusion

Malgré cette défaite historique contre Água Santa en 2016, Palmeiras a su se remettre et remporter le titre brésilien cette même année. Cette expérience a marqué l’équipe et a renforcé leur détermination à atteindre leurs objectifs. Le football est plein de hauts et de bas, mais c’est la capacité d’une équipe à surmonter les obstacles qui fait d’elle une véritable championne.


Reda
Les derniers articles par Reda (tout voir)
En savoir plus en pronos :  STJD suspend Textor après déclaration explosive sur l'arbitrage et la CBF

Ce site recense les différents bookmakers afin d'aider les nouveaux entrants sur les paris sportifs en ligne.

paris sportif en ligne

paris sportif

meilleur bookmaker

Contact

Paris-Sportif-Conseils

Groupe de pronostiques GRATUIT

Divulgation De Publicité :
paris-sportif-conseil.fr constitue une ressource en ligne gratuite qui s’efforce d’offrir un contenu utile et des fonctions de comparaison à ses visiteurs. Nous acceptons des compensations publicitaires de la part des entreprises qui apparaissent sur le site, ce qui influence l’emplacement des marques et l’ordre dans lequel elles (et/ou leurs produits) apparaissent ; cela influence également la note qui leur est attribuée. L’inscription des entreprises sur cette page n’implique AUCUNEMENT leur approbation. 

Nous ne répertorions pas tous les fournisseurs présents sur le marché. À l’exception de ce qui est expressément stipulé dans nos Conditions d'utilisation, toutes les déclarations et garanties concernant les informations présentées sur cette page sont exclues. Les informations, y compris les prix, qui figurent sur ce site sont susceptibles d’être modifiées à tout moment.

Les jeux d'argent et de hasard sont interdits aux mineurs. Ne misez pas des sommes d'argent supérieurs à ce que vous pourriez perdre. Jouer comporte des risques: endettement, dépendance, isolement. Appelez le 09 74 75 13 13 (appel non surtaxé)